Posts in Conseils

4 conseils pour bien choisir la visseuse dévisseuse

Si vous avez assez de vos vieux tournevis manuels et que vous voulez gagner du temps dans vos travaux de bricolage, il vous faut une visseuse dévisseuse. Cet appareil est capable de mettre en place les vis et de les enlever en une fraction de seconde. Cela va accélérer encore plus votre travail, mais c’est encore mieux si c’est une visseuse dévisseuse  de haute qualité car vous n’aurez aucun mal à la manipuler. Alors, si vous souhaitez l’acquérir, voici 4 conseils qui vous orienteront vers la meilleure.

1-    Visseuse dévisseuse avec ou sans fil : laquelle choisir ?

La meilleure visseuse dévisseuse peut être classée en deux catégories bien distinctes : filaire et sans fil. Ceux qui disposent un fil d’alimentation doivent être branchés sur secteur et ils sont plutôt faits pour visser ou dévisser des objets solides tels que le béton, les métaux, les carreaux, etc. car ils sont puissants.

Concernant les modèles sans fil, ils utilisent une batterie et ils sont faciles à manipuler avec l’absence de câble d’alimentation. Par-contre, leur puissance est limitée, donc ils sont faits pour visser ou dévisser des objets moins solides, par exemple le bois. Mais si c’est ce qu’il vous faut, choisissez une visseuse dévisseuse ayant une batterie Lithium-ion qui se charge vite et offre une grande autonomie.

2-    Visseuse dévisseuse avec ou sans percussion ?

La présence de la fonction percussion est nécessaire si votre but en achetant la visseuse dévisseuse est de visser ou de dévisser des minéraux (plâtre, brique, etc.). Alors, n’oubliez pas de vérifier ce point lors de son achat car on ne la trouve pas sur tous les appareils de ce genre.

3-    Quelle est la tension et la vitesse idéale ?

La tension de la visseuse dévisseuse est exprimée en Volt (V) et elle définit la puissance de l’appareil, c’est-à-dire si elle est élevée, il sera puissant. Son choix dépend du matériau à visser, donc si c’est du bois, 12 V suffisent, mais si c’est une matière beaucoup plus solide, il faut qu’elle soit plus de 12 V.

En ce qui concerne sa vitesse, elle assure la rapidité de la machine, donc vous devriez la choisir en fonction du travail à faire, si c’est occasionnel ou fréquent. Dans ce cas, moins de 3500 tours/minute suffisent pour des travaux occasionnels, et plus de 3500 tours/minute sera parfaite si c’est un travail fréquent ou intense.

4-    Vérifiez le nombre d’accessoire fourni

La visseuse dévisseuse doit être livrée avec quelques accessoires qui seront très utile lors de son utilisation, alors méfiez-vous s’il n’y en a pas. Pourtant, le nombre d’outil fourni dépend de l’appareil uniquement, donc choisissez celui qui offre le maximum d’outil. Il y a les embouts de vissage, les bits de conducteur, les forets, le porte-foret, la mèche d’extension, le coffret de rangement, le câble de recharge pour les sans fil, et autres encore.

 

Pour conclure, la visseuse dévisseuse est très utile pour les bricoleurs puisqu’elle leur permettra de visser et de dévisser rapidement des matériaux solides. Alors, si vous voulez l’acheter, n’hésitez pas à suivre nos conseils, et n’oubliez pas non plus de vérifier l’aspect de sa poignée pour une prise en main facile. Vérifiez également s’il y a un éclairage LED ou non sur l’appareil.

5 conseils pour bien choisir le meilleur enrouleur de bâche

 

L’enrouleur de bâche fait partie des accessoires à acquérir si vous avez une piscine chez vous. Il sert à enrouler facilement la bâche que vous utilisez pour recouvrir votre piscine afin de la garder toujours propre. En le possédant, plus besoin d’appeler quelqu’un lorsque vous souhaitez enlever la bâche et ça ne prendra que quelques minutes seulement. Si vous voulez alors l’acheter, prenez le temps de lire nos conseils et vous trouverez facilement celui qui vous convient.

1-    L’enrouleur de bâche pour piscine hors-sol

Ce type d’enrouleur de bâche est fait pour les piscines en bois ou à structure tubulaire qui sont tout simplement installés sur le sol. Il dispose des pieds à faible base lui permettant de se tenir debout et qui vous permettra de l’installer sur le bord de la piscine. Pour les piscines à structure tubulaire, vous pouvez le fixer avec le kit de fixation présent sur ces derniers.

Alors, si c’est le type qui vous convient, choisissez celui qui est en aluminium ou encore en plastique car ils sont moins pesants.

2-    L’enrouleur de bâche pour piscine enterrée

Comme son non l’indique, il convient aux piscines enfoui dans le sol et il est en général télescopique. Il dispose alors des roues qui peuvent être gonflables ou non. Pour l’utiliser, vous devriez le placer sur la largeur de la piscine. Certains modèles sont dotés d’un système de motorisation contrôlé par une télécommande.

3-    Choisir entre enrouleur de bâche à manivelle et télescopique

L’enrouleur de bâche peut être à manivelle ou télescopique. Les enrouleurs de bâche à manivelle sont plus pratiques puisqu’il suffit juste de faire tourner manuellement la manivelle pour enrouler la bâche. Ils sont d’ailleurs faciles à mettre en place, et ne possèdent pas de roues.

Pour l’enrouleur de bâche télescopique ou à volant, sa longueur peut être ajusté suivant la largeur de la piscine, et il possède des roues. Il peut aussi avoir un système de volant avec frein qui est très utile si la bâche est à bulles.

4-    Le mode de fixation de la bâche sur l’enrouleur

Le mode de fixation de la bâche dépend de la présence ou non des œillets. Si la bâche le possède, vous allez la mettre facilement sur l’enrouleur car il suffit juste de faire passer les sandows fournis avec lui à l’intérieur avant de les fixer à l’autre bout du tube.

Mais si la bâche n’a pas d’œillets, vous devriez les acheter et les placer ensuite sur cette dernière pour simplifier l’enroulement.

5-    Le prix d’un enrouleur de bâche

Il varie du moins cher au plus coûteux et ça dépend de son type et de sa taille. Les enrouleurs de bâche pour piscine hors-sol sont vendus à partir de 100 €, les modèles télescopiques à partir de 200 €, et les enrouleurs pour une bâche à grande dimension à partir de 3000 €. Préparez alors votre budget en fonction de vos besoins.

 

Pour conclure, l’enrouleur de bâche sert à enlever rapidement la bâche que vous placez au-dessus de votre piscine pour empêcher les saletés d’y tomber. C’est donc un accessoire à ne pas négliger s’il y a une piscine chez vous, alors, nous vous conseillons de faire le bon choix lors de son achat et vous savez désormais comment procéder. N’hesistez pas a visiter notre guide comparatif .

5 conseils pour bien choisir la meilleure tronçonneuse élagueuse

 

La tronçonneuse élagueuse fait partie des appareils nécessaires pour l’entretien d’un jardin. Comme son nom l’indique, elle sert à tronçonner ou à élaguer les mauvaises branches d’un arbre ou d’un arbuste. Avec cet appareil, vous allez réaliser votre travail avec simplicité et rapidement puisqu’il est très pratique et facile à manier. Alors, si ça vous tente, voici quelques conseils qui vont vous orienter vers la meilleure tronçonneuse élagueuse.

1-    Quel type choisir ?

La tronçonneuse élagueuse est divisée en deux types différents : la perche-élagueuse et la tronçonneuse élagueuse proprement dite. Pour le premier type (perche-élagueuse), son moteur se trouve juste en bas de la perche et à côté de sa poignée. Elle est équipée d’une perche qui vous permettra de couper facilement les branches se trouvant jusqu’à 4 m de haut sans monter sur une échelle.

Pour le second type (tronçonneuse élagueuse proprement dite), elle ne possède pas de longue manche, donc il faut monter sur l’arbre ou sur une échelle si la branche à couper se trouve à plus de 2 m. Cependant, elle peut être utilisée avec une main seulement et cela simplifie beaucoup son utilisation.

Alors, comme vous l’avez pu constater, chacun a son avantage, donc à vous de voir celle qui répond le plus à vos besoins.

2-    Alimentation électrique ou thermique ?

Il y a deux modes d’alimentation pour une tronçonneuse élagueuse : électrique et thermique. Les modèles électriques ne nécessitent pas un grand entretien, respectent l’environnement puisqu’ils n’émettent pas de gaz, et ils ne sont pas trop bruyants.

En ce qui en est de la tronçonneuse élagueuse thermique, elle est plus puissante que les machines électriques, donc elle est faite pour les grands travaux d’élagage. Par-contre, elle est très bruyante et nécessite un entretien régulier avec son moteur thermique, donc il faut vérifier plus souvent la quantité d’huile et d’essence, le filtre, la bougie, etc.

Choisissez alors le type d’alimentation de votre future tronçonneuse élagueuse en fonction des travaux que vous allez réaliser.

3-    Filaire ou sans fil ?

Ici, on parle uniquement de la tronçonneuse élagueuse électrique qui peut être filaire ou sans fil. Les modèles filaires doivent être branché sur secteur pour pouvoir fonctionner, donc ils possèdent un câble d’alimentation et c’est sa petite faiblesse car ce dernier limite et gêne les mouvements de son utilisateur.

Pour les sans fil, elles fonctionnent avec une batterie, donc elles sont plus pratiques et plus légères, mais leur puissance est limitée. Elles sont faites alors pour couper des branches pas très grandes.

4-    Quelle est la longueur de coupe parfaite ?

L’idéal est la tronçonneuse élagueuse qui est équipée d’un guide-chaîne de 40 cm si vous êtes un débutant dans l’utilisation de ce genre d’appareil, et de 50 cm ou plus si vous êtes déjà un professionnel ou si vous avez l’habitude de l’utiliser.

5-    Où l’acheter ?

Pour l’acheter, soit vous faites une commande sur internet (sur les sites qui font des ventes en ligne) et l’appareil sera livré chez vous, soit vous vous rendez directement dans une boutique.

 

Pour conclure, la tronçonneuse élagueuse est l’appareil idéal si vous voulez tronçonner ou même abattre des arbres. Alors, si c’est ce qu’il vous faut, nous vous invitons à suivre nos conseils et vous trouverez facilement celle qui vous convient.

5 conseils pour bien choisir le pont élévateur mobile

Le pont élévateur mobile sert à lever un véhicule tout comme le simple pont élévateur, mais la différence est qu’on peut l’emporter n’importe où vu qu’il est portable. Tout le monde peut alors l’utiliser librement mais pas les mécaniciens seulement. Alors, si vous voulez en avoir un chez vous, nos conseils pourront bien vous aider à choisir le meilleur.

1-    Bien choisir le type de pont élévateur mobile

On compte actuellement 3 types de pont élévateur mobile et vous devriez le choisir en fonction de vos besoins. Tout d’abord, il  y a le pont élévateur mobile ciseau qui utilise un système de levage hydraulique et qui soulève la voiture par prise sous coupe. L’avantage est qu’il ne nécessite pas un grand entretien.

Ensuite, il y a le pont élévateur mobile basculant qui est utilisé pour faire basculer le véhicule d’avant en arrière ou vice-versa, mais on peut également l’employer pour soulever une voiture.

Enfin, il y a le pont élévateur mobile à une colonne qui a un système de levage électromagnétique, et c’est l’idéal si vous voulez faire une réparation sur la partie latérale de la voiture.

2-    Choisir entre pont élévateur mobile neuf et occasion

Vous avez deux choix lors de son achat : soit vous achetez un pont élévateur mobile neuf qui est beaucoup plus cher si sa qualité est bonne, soit vous choisissez un appareil d’occasion qui est vendu à bas prix. Alors, si vous n’avez pas assez d’argent, optez pour un pont élévateur occasion mais vérifiez avant tout son état, le système de blocage et chaque pièce qui le constitue pour voir s’il y a trop de rouille. N’oubliez pas non plus de voir s’il dispose une plaque descriptive car ce dernier est très important si vous voulez acheter des pièces de rechanges.

Sachez aussi que la qualité des ponts élévateurs mobiles neufs n’est pas toujours bonne, alors n’achetez que des appareils de haute qualité.

En savoir plus : le guide des meilleurs ponts élévateurs mobiles .

3-    Pensez à son rangement

Avant de choisir le pont élévateur mobile que vous aimez, pensez aussi à l’endroit où vous comptez le ranger après l’avoir utilisé. Si vous n’avez pas assez de place pour son rangement, choisissez un appareil moins encombrant que vous pouvez glisser facilement sous la table ou sous le placard, par exemple le type ciseau. Mais si vous avez beaucoup de place disponible, vous pouvez choisir ce que vous voulez.

4-    Vérifiez son mode de déplacement

Il faut aussi que le pont élévateur mobile soit facile à déplacer. Certains appareils possèdent des roues qui lui servent également de frein lors de son utilisation, donc vous allez le bouger sans problème. Nous vous conseillons alors d’opter pour ces appareils.

5-    Assurez bien que vous serez en sécurité

Pour votre sécurité, n’oubliez pas d’inspecter le système de blocage de l’appareil. Il doit être fiable afin d’éviter l’abaissement brusque du pont qui peut causer des accidents fatales. Il est important alors que vous fassiez un petit test.

 

Pour conclure, le pont élévateur mobile vous sera une grande aide si vous voulez faire des réparations au-dessous de votre voiture. Non seulement il est facile à utiliser, mais aussi il est facile à transporter. Alors, si cela vous convient, n’hésitez pas à suivre nos conseils pour faire le bon choix.

5 conseils pour bien choisir le scarificateur manuel

Le scarificateur manuel sert à enlever les végétaux indésirables (mousse, lichen, etc.) se trouvant sur la pelouse afin d’aérer le sol. La différence avec le type électrique et thermique est le fait qu’il est très écologique puisqu’il n’a besoin ni électricité ni carburant pour pouvoir marcher. Il suffit juste de le pousser sur le gazon qui doit être légèrement humide et il s’occupe du reste. Alors, si cela correspond à vos exigences, voici 5 conseils qui vont vous aider à choisir le meilleur.

1-    Choisir entre le type scarificateur simple et avec roues

On peut diviser le scarificateur manuel en deux grandes classes : simple et avec roues, et vous devriez le choisir en fonction de la dimension de votre pelouse. Le simple scarificateur manuel est fait pour ratisser un gazon qui mesure 100 m² au maximum car il ressemble à un simple râteau. Il est composé d’une manche et d’une tête où les dents sont placées.

Et si votre pelouse mesure plus de 100 m², focalisez votre choix sur le scarificateur manuel avec roues. Comme son nom l’indique, il dispose deux roues qui sont placées à chaque extrémité de sa tête et cela simplifie beaucoup son déplacement. Certains appareils de ce type vous donnent même la possibilité de régler la profondeur de scarification, et le réglage se fait en ajustant la hauteur des roues.

2-    Bien examiner l’aspect de sa manche

Il faut que sa manche soit solide, sinon elle va se casser facilement, surtout si le sol à scarifier est un peu dur. Son poids compte aussi car si elle est lourde, vous ne tiendrez pas longtemps, donc il faut qu’elle soit légère.

Jetez un œil en même temps sur sa fixation sur le scarificateur. Sachez que si elle n’est pas bien fixée, elle va bouger de temps en temps et ce n’est pas très agréable et son utilisation nécessitera beaucoup d’effort de votre part.

3-    Bien examiner la qualité de ses dents

Ce sont les dents qui coupent les mousses et les mauvaises herbes du gazon, donc il faut qu’elles soient à la fois résistantes et très tranchantes. Dans ce cas, vous devriez choisir un scarificateur manuel ayant des dents en acier galvanisé. Ces derniers sont très connus par leur capacité de résister à l’usure et aux intempéries, et ils sont d’ailleurs faciles à nettoyer.

4-    Prendre en compte la profondeur de pénétration de ses dents

Vous devriez aussi vous renseigner sur la profondeur de pénétration des dents du scarificateur manuel. Si elle est trop élevée, les racines des herbes risquent d’être endommagées car les dents peuvent les atteindre, donc il faut qu’elle soit entre 1 et 4 mm.

5-    Le choisir en fonction de votre budget

Pour terminer, choisissez votre scarificateur manuel en fonction de votre budget. En général, son prix est compris entre 20 et plus de 40 €, et ça dépend de sa qualité mais aussi du fournisseur. Faites donc une petite comparaison de prix avant de l’acheter.

 

En résumé, le scarificateur manuel est très efficace et très pratique si vous voulez aérer le sol de votre pelouse en enlevant les mauvaises herbes. Alors, si c’est le type de scarificateur qui vous convient, suivez bien nos conseils et vous allez trouver facilement le meilleur.

5 conseils pour bien choisir le tour à métaux

Le tour à métaux est un appareil qui sert à trouer ou à usiner des matériaux solides, et particulièrement les métaux. Il est présenté sous différents types : le tour d’horloger, le tour traditionnel, le tour d’établi, le tour d’atelier, le combiné tour/fraiseuse, et le tour CNC. Mais quelque soit le type que vous allez choisir, l’important est que vous fassiez le bon choix pour que l’usinage se passe comme vous l’avez souhaité.

1-    Le choisir en fonction du type de motorisation

Pour le tour à métaux, vous avez deux choix en ce qui concerne la motorisation : l’asynchrone monophasé et l’asynchrone triphasé. Pour le premier type (asynchrone monophasé), ce sont les appareils d’entrée ou moyen de gamme qui le possède et leurs prix sont très abordables.

Pour l’asynchrone triphasé, les tours à métaux qui le possèdent sont puissants et robustes puisqu’ils sont dotés d’un variateur de fréquence, donc ce sont des appareils hauts de gamme. Ce dernier vous permettra de le brancher sur un courant monophasé classique.

2-    Le choisir en fonction de la puissance et de la vitesse

La puissance d’un tour à métaux est comprise entre 500 et plus de 5000 W, et vous devriez la choisir selon la matière que vous voulez usiner si c’est très solide ou pas.

Et pour la vitesse, le mieux est qu’elle soit variable et sachez que pour certains appareils, elle peut être à 16 niveaux. Optez alors pour celui qui a au moins 6 degrés de vitesse.

3-    Le choisir en fonction de la distance entre pointes

Le choix de la distance entre pointes doit se faire en fonction de votre expérience. Si vous êtes alors un débutant ou amateur, l’idéale est qu’elle soit 400 mm, et si vous êtes déjà expérimenté dans son utilisation, choisissez  une distance entre pointes de 1500 mm au minimum.

4-    Le choisir en fonction du diamètre de tournage

Prenez aussi en compte le diamètre de tournage ou diamètre maximal d’usinage, et son choix doit se faire également selon votre niveau. Dans ce cas, 200 mm est parfait pour les débutants, et plus de 200 mm pour les professionnels.

5-    Bien vérifier ses composants

Lors de l’achat de votre tour à métaux, vous devriez vérifier si tous ses composants sont bel et bien là car ils assurent son bon fonctionnement. Dans ce cas, il doit avoir un mandrin rotatif à 3 ou 4 mors, une contre-pointe qui sert à bloquer la matière à usiner, la lunette fixe pour le serrage des petites pièces, la lunette à suivre pour le serrage des grands objets, la table croisée, le porte-outil qui doit être doté d’une hauteur ajustable, le bouton d’arrêt d’urgence, l’écran d’affichage, l’aspirateur à copeaux, et la télécommande pour le mettre en marche ou pour l’arrêter à distance. Il  y a aussi des accessoires en plus qui ne feront que simplifier encore plus son utilisation, alors n’oubliez pas de les vérifier.

 

En guise de conclusion, le choix d’un tour à métaux doit se faire en fonction des différentes caractéristiques expliquées ci-dessus. Alors, pour trouver le meilleur, nous vous conseillons de bien les retenir ! aussi vous pouvez trouver quelques conseils pour bien choisir le tour à métaux.

5 conseils pour bien choisir la débroussailleuse électrique

Si vous ne voulez pas que les mauvaises herbes envahissent votre jardin, il vous faut une débroussailleuse. Selon son mode d’alimentation, elle peut être thermique ou électrique, mais dans cet article, on va parler de la débroussailleuse électrique. Elle existe sous différents types et cela complique un peu le choix si on veut l’acheter.. afin de vous faciliter la tâche visitez le guide . C’est pour cette raison que nous allons vous donner 5 conseils très pratiques qui vont vous simplifier le choix lors de son achat.

1-    Bien choisir son type

On compte 4 types de débroussailleuse électrique et il faut le choisir suivant le travail à réaliser. Tout d’abord, il y a la débroussailleuse portable qui est équipée d’un double harnais de transport, donc elle est facile à utiliser. Elle est donc faite pour enlever tous types de végétation.

Ensuite, il y a la débroussailleuse à roues qui sera très pratique pour un grand jardin puisqu’elle dispose des roues de déplacement. De plus, elle est plus rapide et son utilisation ne nécessite pas un grand effort. Cependant, elle est moins efficace sur un terrain raide et dans les sous-bois.

Après, il y a la débroussailleuse à dos qui dispose un moteur à porter sur le dos. Contrairement au type précédent, elle convient très bien à une surface raide et elle n’émet ni bruit, ni vibration lors de son utilisation.

Enfin, il y a la coupe-bordure qui convient plutôt pour les finitions, donc elle est faite pour les petits jardins. Elle sera très efficace pour couper les bordures, les petites branches, etc.

2-    Bien choisir sa puissance

Le choix de sa puissance doit se faire suivant le type de végétation à débroussailler et la grandeur du terrain à travailler. Si le jardin n’est pas très grand et qu’il n’y a que des herbes et des rameaux avec un diamètre inférieur à 20 cm, une puissance de 1000 W au maximum suffit. Par-contre, si le jardin est grand et que les végétaux qui y poussent ont un diamètre de plus de 20 cm, une débroussailleuse électrique ayant une puissance supérieure à 1000 W fera bien l’affaire.

3-    Bien choisir l’outil de coupe

On distingue 3 types d’outil de coupe pour une débroussailleuse électrique : les fils qui peuvent être au nombre de 2 ou de 4, et ils sont plus agiles dans les travaux de finition, la coupe des herbes tendres, des longues herbes, et de gazon ; les couteaux  qui conviennent aux végétaux plus résistants et aux  petites broussailles ; et les lames qui conviennent à tous types de végétaux.

4-    Bien vérifier sa tête

Pour une facilité d’utilisation, choisissez un appareil qui une tête amovible qui peut être changé ou réglée selon le travail à réaliser. Certaines débroussailleuses électriques possèdent également plusieurs têtes interchangeables et c’est encore mieux.

5-    Bien choisir son poids

Pour que vous ne soyez pas trop fatigué, nous vous conseillons de choisir un appareil qui pèse moins de 6 kg, surtout s’il n’a pas de roues de déplacement. Alors, vérifiez son poids avant de l’acheter.

 

Pour conclure, la débroussailleuse électrique peut être très pratique et très performant si vous avez fait le bon choix. Alors, si vous voulez entretenir votre jardin en toute simplicité et sans un grand effort, n’hésitez pas à suivre nos conseils !

7 conseils pour bien choisir la chaudière à granulés

Comme son nom l’indique, la chaudière à granulés est un appareil de chauffage qui produit de la chaleur par combustion en brulant des granulés de bois. Son principal atout face aux autres est son côté très économique puisqu’elle ne consomme pas beaucoup d’énergie. Alors, si vous voulez profiter d’une chaleur agréable pendant l’hiver tout en économisant de l’énergie, c’est l’appareil idéal. Retrouvez ci-après 7 conseils qui vont certainement vous aider à choisir la meilleure.

1-    Choisir la bonne puissance de chauffe

Exprimée en kW, elle définit la quantité d’énergie que la chaudière peut produire pour réchauffer l’intérieur de la maison. L’idéal est l’appareil qui possède une puissance moyenne, c’est-à-dire pas trop élevée et pas trop basse car plus il est puissant, plus l’énergie consommé sera grand.

2-    Choisir le système d’alimentation approprié

Deux modes d’alimentation existent pour une chaudière à granulés : la vis sans fin avec laquelle un silo est relié directement à la chaudière et où les granulés seront versés mais il est encombrant, et l’aspiration dont l’appareil aspire les granulés depuis le silo qui peut être placé à plus de 10 m de la chaudière, donc il n’occupe pas beaucoup de place. Faites votre choix alors en fonction de la place libre chez vous !

3-    Prendre en compte le rendement

On dit que la chaudière à granulés est rentable quand la quantité d’énergie consommée est inférieure à la quantité d’énergie produite. Choisissez alors celle qui est certifié par le label « Flamme verte » puisqu’elle sera capable de vous offrir un rendement de plus de 85%.

4-    Vérifier la qualité des granulés

Ne choisissez pas n’importe quels granulés de bois pour votre appareil, mais plutôt ceux qui ont une bonne qualité. Dans ce cas, n’utilisez que des granulés certifiés ou à qualité supérieure car ils ont été fabriqués avec soin et ils garderont l’appareil en bonne état mais aussi le protège des impuretés.

5-    Choisir le type de diffuseur de chaleur convenable

Comme c’est un appareil de chauffage, il lui faut un émetteur de chaleur mais pas n’importe lequel. Il faut qu’il soit plus économique et facile à installer, donc l’idéal est le radiateur ou le plancher chauffant à basse température.

6-    Prendre en considération les autres fonctionnalités

Certains appareils proposent quelques fonctionnalités en plus qui ne feront que rendre son utilisation plus agréable .. nous avons mis a votre disposition un comparatif des meilleurs chaudières à granulés  , donc n’oubliez pas de les vérifier. A citer : la connectivité Wifi, la possibilité de la brancher à un système de chauffage ou un dispositif de chauffage d’eau déjà en place, le démarrage et l’arrêt automatique, le nettoyage automatique, la programmation hebdomadaire, etc.

7-    La choisir en fonction du budget

Le prix d’une chaudière à granulés avec ses différents équipements varie de 12000 à 25000 € ou plus, et ça dépend de sa qualité, sa taille et sa puissance. Penchez alors sur celle qui convient à vos budgets, mais sachez qu’il y a aussi des aides financières si vous voulez investir sur un modèle très cher.

 

En guise de conclusion, la chaudière à granulés est capable de réchauffer chaque pièce de la maison, tout en ne consommant que peu d’électricité. Alors, si vous souhaitez l’acheter, n’hésitez pas à suivre nos conseils et vous trouverez facilement celle qui vous convient.

3 conseils pour bien choisir le piège à moustique

Il y a plusieurs façons de se débarrasser des moustiques, et le piège à moustique est l’une d’entre elles. Comme son nom le dit, il sert à piéger les moustiques en les attirant vers lui pour les tuer ensuite. Avec cette méthode, vous allez éliminer rapidement les bestioles qui rôdent autour de votre demeure. Alors, si cela vous convient, voici 3 conseils pour bien choisir votre piège à moustique.

1-    Quel type choisir ?

On distingue 3 types de piège à moustique et chacun a sa propre façon d’éliminer ou d’éloigner les moustiques. Il y a le piège à moustique emprisonnant qui les attire dans un réceptacle pour les emprisonner et les tuer ensuite. Mais pour que ça fonctionne, vous devriez remplir le récipient avec de l’eau usée car les moustiques aiment ça. Et lorsque vous allez jeter l’eau après quelques jours, mettez-y de l’insecticide afin d’assurer que tous les moustiques et ses œufs sont bel et bien morts.

Ensuite, il y a le piège à moustique attractif qui a la capacité d’attirer, même les moustiques qui se trouvent à plus de 100 m de la maison. Pour cela, il émet une odeur qui les font venir jusqu’au piège et il les tue après.

Enfin, il y a le piège à moustique électrique qui émet des ultrasons que seules ces bestioles ainsi que les autres insectes et les petits rongeurs entendent. Ils ne supportent pas le son et ils vont s’éloigner de votre maison. Il peut également les attirer par une lumière UV, et une fois qu’ils touchent à sa grille métallique, il les tue avec une forte charge électrique

Alors, à vous de choisir le type qui vous convient le plus aussi vous pouvez voir notre comparatif , et le choix dépend uniquement de vous.

2-    Y-a-t-il beaucoup de moustique chez vous ?

Vous devriez aussi choisir votre piège à moustique en fonction du nombre de moustique qui erre autour de votre maison. Pour le découvrir, allumez une lampe à l’extérieur et ils vont venir après quelques minutes. Alors, s’il y en a beaucoup, optez pour un modèle de haute qualité qui peut les éliminer ou de les éloigner de chez vous rapidement, comme le piège à moustique électrique à ultrason. Et s’il n’y a que peu de moustique, pas la peine de dépenser de l’argent pour les modèles hauts de gamme.

Vous devriez également le choisir en fonction du nombre de pièce qui compose votre maison car le but est aussi d’éliminer tous les moustiques se trouvant dans chaque chambre.

3-    Son utilisation va être fréquente ou occasionnel ?

Et pour terminer, choisissez-le en fonction de la manière où vous allez l’utiliser. Si c’est fréquent, c’est-à-dire tous les jours, il vous faut un piège à moustique de bonne qualité, efficace et durable.

Par-contre, si c’est occasionnel, c’est-à-dire à la saison de l’année où il y a beaucoup de moustique, ou lors d’un camping dans la forêt, un modèle pas cher suffit.

En résumant tous ceux qu’on vient de voir, le piège à moustique a comme but d’emprisonner et de tuer  les moustiques une fois qu’ils entrent dedans ou ils s’approchent de lui. Mais pour que ça marche bien, optez pour le meilleur et vous savez désormais comment faire pour le trouver.

5 conseils pour bien choisir le récupérateur de chaleur

Il y a plusieurs manières de réchauffer la maison durant la période hivernale, et le récupérateur de chaleur en fait partie. Sa particularité face aux autres est le fait qu’il peut chauffer en même temps chaque pièce de votre maison une fois installé. Pour cela, soit il récupère la chaleur présent dans la cheminée, soit il récolte l’air chaud se trouvant  dans la cuisine ou dans la salle de bain. Alors, si cette technique vous convient, retrouvez ci-après 5 conseils qui vous aideront à bien choisir votre récupérateur de chaleur.

1-    Le récupérateur de chaleur de type « pour cheminée »

Ce type doit être installé dans la cheminée, donc il convient aux personnes qui n’ont pas encore de cheminée chez eux mais qui veulent le construire. Il est constitué d’un boîtier à ventilation mécanisé et d’un dispositif qui a comme rôle de répandre la chaleur dans la maison.  Pour rendre votre foyer chaleureux, il récupère l’air chaud se trouvant dans votre cheminée quand vous embrasez des bois dedans, pour le transformer ensuite en courant d’air chaud. Il va ensuite distribuer ce dernier dans chaque pièce de votre maison. Ce modèle ne fait alors que fournir de la chaleur.

2-    Le ventilateur récupérateur de chaleur

Contrairement au type précédent, le ventilateur récupérateur de chaleur peut être utilisé pour réchauffer la maison pendant l’hiver, et de la refroidir pendant la saison chaude de l’année, et son installation est très facile. Il peut aussi purifier l’air, et assécher l’air humide de la maison, ou encore réduire le surplus d’humidité en le jetant à l’extérieur. Pour le capter, il utilise un détecteur de chaleur.

3-    La vérification du système de régulation

Que ce soit un récupérateur de chaleur pour cheminée ou un ventilateur récupérateur de chaleur, il doit avoir un système de régulation pour que l’échangeur ne soit pas couvert de givre pendant l’hiver et ne se surchauffera pas quand il fait chaud. Dans ce cas, vous avez plusieurs choix (régulation par accumulation, le by-pass, le dégivrage par latte mobile, etc.) mais si vous ne savez pas lequel choisir, ou comment le choisir, demandez l’avis d’un spécialiste dans ce domaine.

4-    La prise en considération du rendement

Le récupérateur de chaleur doit être rentable, sinon il n’y a aucune différence entre lui et les autres appareils de chauffage. Le rendement doit être compris entre 50 et plus de 90%, mais ça dépend uniquement de l’appareil et de sa consommation en énergie. Choisissez donc le meilleur récupérateur de chaleur qui peut produire plus de chaleur tout en économisant de l’énergie.

5-    L’emplacement de l’appareil

Si vous aimez le récupérateur de chaleur pour cheminée alors que vous avez déjà une cheminée chez vous, vous devriez le reconstruire et y installer l’appareil en même temps. Mais si vous ne voulez pas faire ça, optez pour un ventilateur récupérateur de chaleur que vous pouvez installer n’importe où.

 

En résumé, le récupérateur de chaleur peut réchauffer  chaque pièce de votre maison durant la période froide de l’année. Il peut également purifier l’air dans votre maison, le sécher s’il est trop humide et ventiler votre maison s’il fait chaud. N’hésitez pas alors à suivre nos conseils pour trouver le meilleur.